Tubes'n'Loops

concert interactif avec tubes, tuyaux, voix et looper  video

 

Des tuyaux d’évacuation noirs de différents diamètres et longueurs jonchent toute la scène avec leurs couvercles jaunes, jouxtant des gaines électriques grises et orange et quelques bâtons de bois.Un panneau de chantier indique le lieu de l’action.

 

Pourtant, Georg Wiesmann n’est pas un ouvrier du bâtiment.C’est aux sons qu’il s’intéresse.Il parvient ainsi à extirper les sons les plus divers à ces matériaux de construction éparpillés sur le sol.Le «chantier» se remplit peu à peu de toute sorte d’instruments curieux et se transforme en scène de concert.

 

Avec toutes ces créations originales et sa voix, G. W. «met en son» des morceaux touchant à des styles musicaux très différents.

 

Le public lui-même devient souvent une partie de l’orchestre:avec de petits morceaux de tubes et de tuyaux, jusqu’à 200 personnes peuvent devenir partie prenante de l’évènement.

 

Ce programme est aussi idéal pour les spectacles scolaires.

 

Réactions du public à la représentation scolaire du 20.12.2013:

 

«Georg Wiesmann passionne aussi bien par son savoir-faire que par son imagination.Devant les instruments qu’il a lui-même construits, jeunes et moins jeunes vont de surprise en surprise.Lorsque G. W. joue de ses instruments avec une légèreté et une virtuosité stupéfiantes, l’on se demande comment il parvient à tirer des mélodies et rythmes aussi entraînants sur ce genre de «machines à sons».Avec un grand talent, l’artiste fascine son public et lui fait découvrir par lui-même la diversité des sons qu’il est possible de produire à partir de tubes et de tuyaux.Son enthousiasme communicatif gagne le public, et il réussit à guider les élèves pour qu’ils jouent tous ensemble un morceau complet en combinant tous ces «sons de chantier», les tubes soigneusement préparés et amoureusement numérotés à la main.Non seulement «Le chantier» enchante l’ouïe, mais c’est aussi un bienfait pour les yeux et l’âme.»

Christine Marti Kühni

enseignante du degré secondaire

 

«G. W. parvient à fasciner notre public très hétérogène (de la 5e à la 9e classe), à le faire rire et à l’activer habilement.L’artiste crée des sons virtuoses et sidérants! Non seulement il joue et chante pour le public, mais avec d’innombrables petits tuyaux et tubes qu’il distribue aux spectateurs, il intègre ceux-ci dans le spectacle sonore.L’artiste et le public se fondent ainsi en un grand orchestre – une expérience fantastique pour tous!»

Christoph A. Schiltknecht
membre de la direction de l’école secondaire de Moosseedorf